Qu'est-ce qu'un grammage pour une couette ?

Le grammage d’une couette correspond à la densité du garnissage et donc à son poids sur une surface donnée, exprimée en m2. Ce repère va varier en fonction de plusieurs facteurs tels que les quantités ou les matières du garnissage ainsi que les caractéristiques des matériaux. La densité va jouer sur le niveau de chaleur de la couette et son confort. Selon le grammage, c’est-à-dire la quantité de garniture introduite dans l’enveloppe, vous pouvez choisir une couette plus ou moins chaude. Le grammage diffère aussi en fonction du type de matières utilisées. Par exemple, pour obtenir un niveau thermique équivalent, une couette en duvet va nécessiter moins de matière qu’une couette en plumes ou synthétique. Ceci est dû aux propriétés des flocons de duvet, matières très légères proposant un indice de chaleur élevé, qui isolent efficacement le dormeur sans alourdir les couettes. Dernier point, le grammage définit aussi le poids d’une couette au sein d’une même catégorie de matières : plus la densité du garnissage est élevée, plus l’ensemble est lourd.

250, 300, 400 ou encore 500g par m², comment choisir le niveau de densité ?

Choisir le niveau de densité va dépendre de plusieurs facteurs comme la température de la pièce, la saison ou la nature du garnissage. Il existe en effet des niveaux de grammage différents, du plus léger affichant 100 g/m2 au plus compact à 500 g/m2 que l’on retrouve du côté des couettes synthétiques.

  • > Si vous recherchez une couette légère, optez pour un degré de garnissage inférieur à 200 g/m2. Cette densité est idéale quand la température de la chambre dépasse les 21° ou lorsque celle relevée à l’extérieur est supérieure à 24° en été. On peut trouver des couettes en duvet avec une densité de 100 g/m2, des couettes en soie, en laine ou encore synthétique au grammage de 180 g/m2.Vous êtes sensible à la chaleur et votre chambre à coucher est surchauffée ? Vous pouvez choisir votre couette dans la catégorie poids plume.
  • > Un grammage compris entre 250 g/m2 et 300 g/m2 correspond à un niveau de chaleur équilibré, c’est-à-dire à une température de pièce se situant entre 16 et 18°. Ce type de couettes convient également à un dormeur s’adaptant facilement aux écarts thermiques. Il s’agit de la répartition que l’on retrouve dans une couette mi-saison ou tempérée naturelle.
  • > Au-delà d’un grammage de 350 g/m2, vous obtenez une couette chaude, voire très chaude en couette naturelle tandis que les couettes synthétiques auront facilement une densité de 500 g/m² ou plus. Votre article de literie vous procure un excellent confort dans des pièces peu chauffées ou lorsque les températures extérieures sont basses en plein hiver. C’est aussi le cas si vous êtes frileux et que vous cherchez une protection de lit isolante et efficace.

Pourquoi le garnissage impacte fortement le grammage de votre couette ?

Chaque matière de garnissage possède un pouvoir calorifique différent. Si vous examinez les matières naturelles des couettes, les duvets sont par nature plus légers que les plumes, mais proposent des propriétés thermiques supérieures. Ces appendices se trouvant près de la peau des animaux, ils isolent parfaitement le corps des variations de température. La taille du duvet d’oie étant supérieure à celle du duvet de canard, les garnissages sont alors équivalents, mais leur gonflant supérieur. Une couette à base de plumes ou de duvets naturels propose un grammage aux alentours de 180 g/m2 pour un modèle été et 300 g/m2 pour une couette hiver adaptée aux grands froids. Les couettes synthétiques sont composées de fibres polyester, traditionnellement plus lourdes que les textures naturelles. Ces équipements de lit sont parfaitement couvrants et isolants, avec un poids modéré. Même si le garnissage est plus dense, ces couettes restent confortables pour les dormeurs, sans sensation d’écrasement. Elles affichent entre 200 à 250 g/m2 pour des modèles été, 300 à 450 g/m2 pour l’hiver.

Quel est le grammage recommandé pour une couette d'été ?

Une couette d’été est, par définition, légère. Adapté aux fortes chaleurs ou aux températures élevées dans les chambres, ce type de couette protège le dormeur qui préfère garder un tissu léger pour bien dormir. Notez qu’une couette légère d’été convient également aux personnes sensibles à la chaleur, y compris en hiver. Parmi les couettes d’été, vous trouverez plusieurs niveaux de grammage selon le rendement thermique attendu ou la nature du garnissage.

Si vous recherchez une couette fine et ultra légère pour les fortes chaleurs, partez sur un grammage inférieur à 100 g/m2, disponible sur une couette naturelle en duvet. Adaptée aux nuits d’étés à températures plus respirantes, une couette légère va se situer aux alentours de 160 g/m2 avec du duvet, de 200 g/m2 pour une couette en laine et de 200 à 250 g/m2 pour une couette synthétique. Il existe également des couettes en coton pour l’été. Celles-ci proposent des densités de 200 g/m2. Avec ces compositions, vous parvenez à dormir grâce à une douce protection offrant une bonne ventilation. C’est la solution parfaite pour obtenir une couette confortable et qui sait se faire oublier lors de la saison d’été. Si vous êtes sujet à transpiration, préférez les matières naturelles thermo régulatrices comme le coton ou les plumes et duvets.

Quel est le grammage recommandé pour une couette d'hiver ?

Une couette d’hiver affiche une densité élevée pour offrir un couchage douillet. Vous trouverez des couettes chaudes dès 300 g/m2 avec des matières naturelles à base de plumes et de duvet. En version coton, les couettes d’hiver proposent une densité de 450 g/m2. Ces couettes anti transpirantes restent plates sans l’aspect gonflant, à l’image d’une couverture épaisse. Quant aux couettes synthétiques, elles offrent un grammage souvent compris entre 350 et 500 g/m2, ce qui permet d’assurer d’excellentes performances thermiques. Mais pour obtenir un rendu équivalent, les couettes en fibres synthétiques vont être plus lourdes que celles garnies de textures naturelles. Vous aimez bouger à votre aise sous la couette pendant les frimas d’hiver ? Mieux vaut partir sur une couette au grammage léger. Avec une densité inférieure à 350 g/m2, vous pouvez obtenir un produit procurant un niveau de chaleur agréable dans un ensemble propice au cocooning. Par exemple, les couettes d’hiver Castex sont confectionnées avec une garniture en duvet comprenant 330 g/m2 de matière. Cette composition donne des couettes aériennes au gonflant exceptionnel. De la légèreté pour un confort de chaleur incomparable, tout un programme pour les nuits froides !

Tableau résumé des grammages à privilégier selon les 4 saisons

Couette naturelle en duvet Couette naturelle en plumes et duvet Couette naturelle en laine Couette synthétique
Printemps De 200 à 250 g/m2 350 g/m2 environ 300 g/m2 De 300 à 350 g/m2
Été De 90 à 160 g/m2 250 g/m2 environ 200 g/m2 200 g/m2 environ
Automne De 200 à 300 g/m2 350 g/m2 environ 300 g/m2 De 300 à 350 g/m2
Hiver De 250 à 330 g/m2 500 g/m2 De 400g à 500 g/m2