Comment la lune influe-t-elle sur la qualité de notre sommeil?
Comment la lune influe-t-elle sur la qualité de notre sommeil?

Comment la lune influe-t-elle sur la qualité de notre sommeil?

Catégories : Mieux dormir
Difficultés d'endormissement ou sommeil de mauvaise qualité peuvent troubler les nuits lorsque la lune prend de nouveaux quartiers. Idées reçues ou réalité ? Force est de constater que cet astre nocturne peut bousculer notre rythme biologique. Pour mieux comprendre le phénomène, voici ce qu’il faut retenir au sujet de l’influence de la lune sur le sommeil.

Quelle est la différence entre pleine et nouvelle lune ?

Avant de s’intéresser à l’incidence de la lune sur le sommeil, examinons tout d’abord comment fonctionne la phase lunaire.

Le cycle lunaire implique 3 astres

La lune tourne sur elle-même. Elle gravite également autour de la terre tel un satellite, se retrouvant ainsi plus ou moins éclairée par le soleil. Selon l’alignement de la lune, de la terre et du soleil, l’astre nocturne peut renvoyer sa plus belle lumière, rester totalement dans l'obscurité ou montrer un croissant plus ou moins imposant dans le ciel.

4 grandes phases rythment donc le cycle lunaire :

  • La nouvelle lune,
  • La lune croissante,
  • La pleine lune,
  • La lune décroissante.

Le cycle de rotation de la lune dure approximativement 29,5 jours. Les changements de quartier de lune reviennent donc régulièrement et ils peuvent jouer sur nos insomnies.

La nouvelle et la pleine lune : le début et le milieu d’un cycle

Le cycle de lunaison commence donc par la nouvelle lune. Lors de cette étape, l’obscurité est plus prononcée puisque la lune s’intercale entre le soleil et la terre. Des conditions idéales pour tomber dans les bras de Morphée !

Quant à la pleine lune, elle marque l’étape intermédiaire du cycle et annonce l’arrivée de la phase décroissante. Elle correspond à la période durant laquelle la lumière est la plus intense. En effet, la lune et le soleil étant diamétralement opposés, notre astre de nuit se retrouve alors sous les projecteurs du soleil. Ce surcroît de luminosité peut ainsi nous empêcher de dormir sereinement.

Pleine lune

Pourquoi la lune peut-elle perturber notre qualité de sommeil ?

Une récente étude américaine1 d’un groupe de chercheurs universitaires publiée dans la revue Science Advances met en exergue les effets de la lune sur le sommeil.

Un temps plus long pour l’endormissement

Pour mesurer la qualité du sommeil, les chercheurs en neurobiologie ont testé le comportement de plusieurs groupes de personnes sur des sites différents, 3 à 5 jours avant les changements de lune. Les tests ont souligné que le temps moyen pour s’endormir était rallongé de 30 minutes pour l’ensemble des participants avant la pleine lune. Notre rythme de sommeil serait bel et bien influencé par cette phase lunaire.

Une durée de sommeil plus courte

Parallèlement, pour cette période de pleine lune, les résultats ont montré que les patients connaissaient un déficit de sommeil de 46 à 58 minutes. Mieux, les personnes dormaient environ 20 minutes de moins les nuits de pleine lune qu’en phase de nouvelle lune. On comprend alors pourquoi nous connaissons des réveils difficiles après une nuit de pleine lune : notre temps de sommeil peut être écourté de 1 h 30 ! Et les cycles de sommeil sont bouleversés.

Difficultés d'endormissement pleine lune

A lire aussi : Sommeil et alimentation : le régime contre les insomnies

Notre taux de mélatonine baisse-t-il en cas de pleine lune ?

Une recherche universitaire suissemenée à Bâle a souligné la relation entre les problèmes de sommeil, le taux de mélatonine et le rythme de la lune.

La mélatonine : une hormone naturelle pour dormir

Pourquoi s’intéresser au rôle de la mélatonine dans les cycles du sommeil ? Nous sécrétons cette hormone naturelle afin de préparer notre corps à dormir. En effet, la production de mélatonine intervient lorsque la lumière diminue en fin de journée. Elle permet notamment d’abaisser :

  • la température corporelle,
  • le taux de cortisol,
  • la pression sanguine.

La mélatonine envoie ainsi des signaux à notre corps pour le conditionner à l’endormissement. Tout pour fermer ses paupières sur son oreiller naturel et relâcher ses tensions au plus vite !

Un taux de mélatonine qui fluctue selon le rythme lunaire

Les chercheurs universitaires suisses sont tombés sur des conclusions étonnantes lors de leurs expériences. Les sécrétions de mélatonine baisseraient en période de pleine lune, alors que le taux doublerait au cours de la nouvelle lune. Notre horloge biologique interne est donc liée avec le cycle lunaire. La période de pleine lune peut amplifier les troubles du sommeil en raison de son incidence sur le taux de mélatonine.

Nous avons tous une sensibilité différente vis-à-vis de la lune

Tous les individus ne réagissent pas de la même façon face aux cycles de la lune. Vous pouvez parfaitement traverser une période de pleine lune sans aucun effet sur votre quotidien, que ce soit au niveau de l’humeur ou du sommeil.

Il existe toutefois des personnes "luno-sensibles". Celles-ci deviennent plus irritables lorsque la pleine lune approche. D’ailleurs, ne dit-on pas de quelqu’un qu’il est mal luné ou même lunatique. Dans ce cas, ce sont les rayonnements de la lune qui perturbent l'hypothalamus. Cette partie du cerveau régule le système nerveux de notre corps, autrement dit notre état de stress.

Les mythes autour de la lune et du sommeil

S’il y a bien un astre qui fait parler, c’est bien le satellite de la terre. La pleine lune serait responsable de la fécondité, de l’augmentation des naissances dans les maternités, ou même de la hausse des accidents. La phase lunaire ascendante favoriserait la croissance des plantes ou la pousse des cheveux.

Pourtant, rien de bien probant parmi tous ces mythes, les recherches ou les statistiques ne mentionnent aucun changement significatif lors de la lunaison.

Mythes pleine lune

Nouvelle ou pleine lune, voici nos conseils pour bien dormir

Vous éprouvez des difficultés pour dormir lors de la nouvelle et la pleine lune ? Suivez ces quelques conseils qui vont vous aider à aborder les nuits en toute sérénité.

Des produits naturels pour le sommeil

Pour retrouver un sommeil de bébé lors de la phase de pleine lune, optez pour des aliments naturels riches en mélatonine. 3 à 5 jours avant la pleine lune, privilégiez une alimentation comprenant :

  • de l'avoine,
  • de l'orge,
  • du riz,
  • des oléagineux comme les noix et les noisettes,
  • des bananes.

Saupoudrez vos plats de gingembre pour dormir plus facilement lors de la pleine lune. Cerise sur le gâteau, c’est un aphrodisiaque !

Des réflexes bien-être pour retrouver le sommeil

Lorsque le corps a besoin de lâcher prise, pensez à la valériane en tisane. Cette plante est réputée pour ses vertus tranquillisantes, elle vous aidera à plonger sous votre couette préférée en toute quiétude. La lavande et la marjolaine favorisent aussi l’endormissement. Mélangez alors quelques gouttes d'huiles essentielles à une huile de massage ou à un bon bain chaud avant de filer au lit.

L’ambiance dans votre chambre doit être propice au sommeil. Dormez dans l’obscurité en éloignant toute source de lumière et en occultant vos fenêtres avec des rideaux opaques.

Enfin, optez pour un couchage de qualité, comme un oreiller ou une couette naturelle. D’ailleurs, comment choisir sa couette ? Privilégiez un garnissage en duvet de canard ou d'oie, non acarien par nature, et dormez paisiblement.

Passer une bonne nuit de sommeil, même en période de changement de lune, devient possible en adoptant des gestes qui favorisent l’endormissement… À vous le sommeil profond et les beaux rêves, peu importe les phases de la lune.

1 Étude sur la synchronisation du sommeil humain avec le cycle lunaire

Étude Christian Cajochen Université de Bâle

Partager ce contenu