La ptérophilie : les collectionneurs de plumes à l’honneur !
La ptérophilie : les collectionneurs de plumes à l’honneur !

La ptérophilie : les collectionneurs de plumes à l’honneur !

Catégories : Arts de vie & Plumes
La ptérophilie, connaissez-vous ce terme qui désigne l’art de collectionner les plumes ? Ces matières naturelles issues des plumages d’oiseaux fascinent les hommes depuis longtemps. Depuis notre plus jeune âge au détour d’une promenade jusqu’aux civilisations millénaires, la plume a toujours embelli et adouci le quotidien des hommes. Pourquoi et comment collectionner les plumes et les duvets des oiseaux ? Découvrez notre dossier dédié à la ptérophilie et laissez-vous envoûter par les collections de plumes !

Connaître les origines de la ptérophilie

Comment appelle-t-on un collectionneur de plumes ? Cet adepte de plumages en tout genre pratique la ptérophilie. Cette pratique existe depuis des siècles. Tout d’abord, depuis le Moyen Âge puisque cette matière constituait un mode d’écriture universel. Les belles plumes de volatiles étaient prisées dans la calligraphie. Nos ancêtres écrivaient avec des plumes d’oie, de corbeau et même de vautour ou d’aigle.

Pendant longtemps, la plume servait essentiellement à garnir les couchages d'antan, précurseurs de nos couettes d'hiver en duvet de canard ou d'oie. Puis, les matières nobles ont été mises à l’honneur dans l’ornement et la mode. Accessoires, vêtements majestueux ou tenues de spectacle étaient parés de jolies plumes. Ces matières provenaient d’animaux divers comme les autruches, les paons ou les rapaces.

Plums de paon

Faire une collection de plumes digne de la ptérophilie

Vous ressentez une passion pour la ptérophilie ? Voici quelques conseils pour vous aider à bien collectionner les plumes.

Le principe d’une collection de plumes

Quand il pratique la ptérophilie, le collectionneur ramasse, collecte, nettoie et stocke différents types de plumes. À l’origine d’une collection plumassière, des matières premières issues d’oiseaux vivants et non malades.

En période de mue, les volatiles voient leur plumage se renouveler. Les anciennes plumes tombent après la pousse des nouvelles. C’est l’occasion de ramasser de beaux appendices qui viendront embellir votre exposition.

La conservation des plumes en ptérophilie

Comment nettoyer et conserver les plumes pour la ptérophilie ? La plume étant essentiellement composée de kératine, elle se conserve sans traitement de conservation. Pour éloigner les petites bêtes, vous pouvez glisser une boule d’antimites à proximité.

En revanche, il vous faut nettoyer la matière avant de la ranger. Vérifiez notamment qu’aucune substance organique ne se loge à la base du rachis. Dans ce cas, coupez la base pour éviter la propagation de bactéries. Lorsque la plume est encrassée, lavez-la à l’eau savonneuse. Rincez l’opération et séchez à l’air libre ou à l’aide d’un sèche-cheveux en position basse température. C’est le même traitement qui est apporté aux matières premières qui composent une couette naturelle pour lit king size.

Le respect de la réglementation

Les collections de plumes font l’objet de mises en place de réglementations sévères pour protéger les espèces sauvages ou exotiques. Plus question de ramasser et de vendre des plumes de familles d’oiseaux protégés. Les collectionneurs de plumes sont tenus de se référer aux lois internationales édictées par l’accord de Washington.

Les trafics de plumes persistent encore et font malheureusement l’actualité des faits-divers. Des affaires de vols dans les expositions ornithologiques ou de commerce douteux restent encore sur le devant de la scène. Même en tant que collectionneur amateur, vous devez veiller à la provenance des produits que vous achetez.

Créer des supports de présentation personnels

Il existe plusieurs façons de mettre à l’honneur vos trouvailles en plumes.

Réaliser un album de collection

En ptérophilie, les amateurs de plumes se plaisent à réaliser des albums ou des classeurs à la façon d’un herbier. L’avantage d’un classeur, c’est que vous pouvez intercaler de nouvelles feuilles au fur et à mesure de vos collectes de plumes. Vous pouvez notamment fixer vos plumes sur une feuille blanche (ou de couleur pour un modèle de couleur blanche). Les exemplaires s’attachent grâce à un petit morceau de scotch à la base de la tige et en partie haute des barbes. Évitez l’utilisation de la colle au risque d’abîmer votre plume.

En ce qui concerne la présentation, faites jouer votre imagination ! Un classement peut se réaliser par type de plumes : les rémiges et les pennes (pour les ailes), les rectrices (queue), les tectrices (petites plumes) ou les duvets. Afin de parfaire votre présentation, pensez à noter le nom de l’oiseau correspondant. Et pour raviver vos souvenirs, rien ne vous empêche de noter le lieu et la date du ramassage ainsi que les personnes qui participaient à votre promenade.

Embellir sa décoration intérieure

Si vous êtes un adepte de la décoration bohème et naturelle, pensez à mettre en valeur les plus belles plumes. Il est possible de mettre à l’honneur vos trouvailles en s’inspirant de la tendance boho, par exemple.

Une mise en scène sous cadre ou dans un tableau donne un cachet unique à votre collection. Vous cherchez de l’inspiration ? Rendez-vous sur notre sélection d’accessoires en plume naturelle pour une déco cocooning.

Décoration en plumes

© La Redoute

Ramasser des plumes pour leur signification

Parmi les collectionneurs de duvets et de plumes, on trouve des ptérophiles attachés aux significations spirituelles. Ils voient à travers ces matières tombées au sol, un message envoyé par leurs anges. Selon la forme et la couleur des plumes, ces adeptes des signes y décèlent une communication bien précise de la part des créatures célestes. D’ailleurs, un dicton anglais dit ceci : “Quand les anges sont près, des plumes apparaissent”. Cette croyance s’inspire des rites amérindiens. Ceux-ci prévoyaient une connexion spirituelle en posant les coiffes à plumes sur leur tête.

Un grand nombre de messages serait délivré avec ces plumes à terre. La présence de votre ange gardien serait symbolisée par une plume blanche, tandis qu’une grise annoncerait le retour de la paix. Un spécimen orange est le signe d’une puissance créative, quand le vert préconise la chance. Et l’amour alors ? La couleur rouge reste la tonalité propre à ce sentiment et à la séduction. Ouvrez les yeux et complétez votre collection !

Comprendre les plumes de collection avec les livres de référence

Vous avez un doute sur une catégorie de plume ou sur l’oiseau correspondant ? Retrouvez les exemples les plus courants dans les livres dédiés à la ptérophilie. Vous trouverez, entre autres, un “Guide pour reconnaître facilement les plumes” de Cloé Fraigneau. Par ailleurs, le livre “Plumes des oiseaux d’Europe” de Einhard Bezzel recense une soixantaine de fiches descriptives. Enfin pour échanger autour de la plume avec vos enfants, vous apprécierez certainement “Histoires de plumes” de Marie Kotasova Adamkova.

En définitive, les collectionneurs de plumes sont de grands enfants lorsqu’ils s’adonnent à la ptérophilie. Avec ces matières majestueuses couvrant les oiseaux, vous captez en quelque sorte un instant de magie et de douceur. Un peu comme lorsque l’on glisse sous sa couette 200x200 préférée... Un vrai régal !

Partager ce contenu