Laver vos oreillers est important pour les garder longtemps

Plusieurs raisons nous incitent à laver un oreiller, que ce soit en machine ou par d’autres moyens.

Réduire les allergies

Le lavage du coussin permet de garantir une hygiène irréprochable, ne serait-ce que pour éradiquer les bactéries et enlever les traces de transpiration nocturne. Notre corps élimine au minimum 1 l de transpiration quotidiennement, y compris la nuit. L’humidité favorise la prolifération de bactéries et d’acariens, et multiplie donc les risques d’allergies. L’entretien régulier d’un oreiller ou d’un traversin reste un moyen efficace pour combattre les terrains allergènes.

Conserver un support propre et frais

Qui dit sudation, dit odeur. Laver et assainir les tissus fréquemment vous permet de garder un coussin frais et propre. Qu’il est agréable de s’endormir avec du linge de lit diffusant une odeur agréable ! En cas de tâches, le lavage de l’oreiller, tout comme le lavage de la couette, est très important. Auréoles, traces de sang et autres impuretés sont à éliminer régulièrement pour garder un support net et hygiénique.

Garder un confort de sommeil optimal

En lavant un coussin, vous lui redonnez ses qualités d’origine telles que son volume et son gonflant. Si vous voulez conserver un bon maintien de la tête et de la nuque en évitant l’affaissement du haut du corps, pensez au lavage de l’oreiller. Vous éloignez ainsi les douleurs corporelles comme le mal au dos qui peuvent survenir sans un entretien régulier. Cap sur le sommeil réparateur avec un oreiller bien entretenu !

Laver son oreiller

Quelle est la fréquence idéale pour laver vos oreillers et coussins ?

Même si vous entretenez fréquemment votre taie d’oreiller et la sous-taie, il est important de laver aussi ses oreillers, ses coussins ou ses traversins. La fréquence de lavage dépend de la nature du garnissage.

L’entretien des matières naturelles

S’ils sont protégés par une taie et une sous-taie, les oreillers en plumes et duvet supportent un lavage une fois par an tout comme pour les couettes en duvet. Cette périodicité vous aide à préserver les fibres naturelles et à les conserver sur une longue durée. Le lavage à la main ou à la machine est possible avec des programmes ultras doux à 30°C et un essorage lent pour un oreiller en plume. Le séchage reste toutefois très délicat puisque la matière conserve l'humidité très longtemps. C’est la raison pour laquelle les fabricants préconisent un nettoyage chez un professionnel. Pour un oreiller en duvet, privilégiez un lavage doux en pressing à sec ou en aquanettoyage. Concernant les garnissages naturels comme l’épeautre ou le sarrasin, seule l’enveloppe en tissu se nettoie. Vous pouvez donc laver la housse de l’oreiller régulièrement après l’avoir vidée des cosses le temps du lavage et du séchage.

Le nettoyage des fibres synthétiques et des mousses

En revanche, les fibres synthétiques des oreillers ou des traversins demandent un lavage plus fréquent, idéalement tous les 2 à 3 mois. Ces matières n’évacuant pas naturellement la transpiration, vous allez devoir redonner un coup de frais régulier aux garnitures. Bien souvent ces oreillers synthétiques à base de polyester ont reçu un traitement anti-acariens qui s’amenuise avec le temps. Gardez ce conseil en tête : le lavage d’un oreiller à mémoire de forme est proscrit. La matière viscoélastique perd de ses capacités en étant immergée dans l’eau. Il en va de même pour le latex, matière naturelle élastique.

Conseils bonus pour espacer les lavages

En règle générale, vous pouvez espacer les lavages en nettoyant régulièrement vos taies d’oreiller et vos sous-taies. Pensez également à tapoter vos oreillers tous les matins pour leur redonner leur forme initiale et à les aérer. Ces gestes simples vous aident à prolonger la durée de vie des surfaces textiles et des matières garnissant votre coussin. Et à bien dormir !

Quelles sont les conditions pour laver vos oreillers grâce à votre machine à laver ?

Avant de laver votre oreiller en machine, prenez ces quelques précautions d’usage.

Suivre les instructions de lavage

La première étape du lavage reste l’examen de l'étiquette fournie par le fabricant. C’est cette information qui guide vos opérations d’entretien, idéalement à basse température. En règle générale, optez pour un cycle délicat de lavage à 40 degrés maximum en prévoyant un essorage lent. Une lessive douce permet de bien laver votre coussin sans détériorer votre article. Pour retrouver un peu plus de blancheur, ajoutez alors une demi-tasse de bicarbonate de soude avant de lancer le programme de lavage. Ce produit naturel remplace l’eau de javel pour déjaunir votre oreiller ferme.

Respecter les temps de séchage après le lavage en machine

Veillez également à respecter la phase de séchage après le passage au lave-linge. L’exposition à l’air libre est plutôt déconseillée en raison de la longue durée nécessaire pour sécher toutes les fibres intérieures. Si vous n’avez pas le choix, pensez à tapoter fréquemment votre coussin afin d’accélérer le séchage tout en laissant les fibres reprendre leur forme. Pour obtenir un coussin propre, sec et sain, placez-le plutôt au sèche-linge en glissant une balle de tennis dans le tambour ou des balles de séchage. De cette façon, les matières sont brassées et conservent toutes leurs propriétés d’origine.

Les alternatives pour laver et nettoyer vos coussins

Pour éviter d’abîmer vos coussins et oreillers, vous avez le choix de les nettoyer en utilisant d’autres procédés que le passage à la machine à laver.

Le nettoyage à la vapeur à la place du lave-linge

Le recours à la vapeur fait partie des autres solutions faciles à utiliser. À l’aide d’un nettoyeur textile vapeur, vous avez la possibilité de désinfecter votre oreiller rectangulaire ou carré sans le mouiller ni le brûler. Cette façon écologique de procéder facilite l'élimination des bactéries et des petites odeurs. Les appareils de nettoyage textile vapeur assainissent les surfaces en respectant la nature des fibres naturelles. Mais cette technique de nettoyage reste plutôt un bon complément. Mieux vaut un nettoyage à sec en pressing pour bien nettoyer votre oreiller. Et prudence aussi avec les oreillers en latex ou à mémoire de forme, ils ne peuvent pas se laver à la vapeur en raison de la chaleur dégagée pouvant détériorer les matériaux.

L’entretien en pressing

La technique la plus efficace pour laver son oreiller ou traversin autrement qu’au lave-linge reste le nettoyage en pressing. Le professionnel se fie alors à l’étiquette du produit ou se renseigne sur la nature de la garniture à l’intérieur du coussin. Il procède ensuite au détachage et au nettoyage, à sec ou par aquanettoyage. Ces 2 techniques respectent les tissus et les garnissages en donnant un résultat parfait pour vos coussins.

Tableau récapitulatif des méthodes de lavage selon le garnissage de vos coussins

Lavage à la main Lavage à la machine Nettoyage vapeur Nettoyage pressing
Oreiller en duvet et plume - - + ++++
Oreiller en plume ++ ++ ++ ++++
Oreiller naturel (épeautre, sarrasin) housse seule ++++ housse seule ++++ housse seule ++++ housse seule ++++
Oreiller synthétique ++ ++ ++ ++
Oreiller à mémoire de forme - - - +
Oreiller en latex - - - +