Pourquoi bien choisir son oreiller est-il important ?

Une bonne nuit de sommeil passe avant tout par un bon matelas et une couette confortable, respirante et cocooning. Mais cela ne veut pas dire que le choix de l’oreiller est moins important. La tête, le cou et les cervicales ont besoin de se reposer au mieux. Et si l’oreiller est mal adapté à notre morphologie et que sa forme ne nous sied pas pendant le couchage, alors nous pouvons dire adieu au sommeil réparateur et au réveil en pleine forme.

Avantages de l'oreiller :

L‘oreiller permet de maintenir le bon alignement du corps et de la colonne vertébrale. Le bénéfice : on évite les maux de dos durant la nuit tout en améliorant la circulation sanguine grâce à la position de la tête, surélevée. Il apporte également une sensation de confort. Sans oreiller, le matelas peut paraître dur et la tête se reposera moins. Avec un oreiller, vous vous sentez comme sur un nuage. L’endormissement est plus rapide et la qualité de sommeil est de meilleure qualité. Enfin, l’oreiller permet un confort personnalisé (chacun le sien) contrairement au traversin qui se partage à deux pour dormir.

Quelle matière choisir selon ses préférences ?

La matière est un critère très important dans le choix d’un coussin pour bien dormir la nuit. Elle englobe principalement le type de garnissage mais aussi l’enveloppe de l’oreiller. Du côté des oreillers naturels, on peut trouver de nombreux garnissages qui présentent tous des qualités de thermorégulation et une grande respirabilité, limitant ainsi la transpiration. Ils sont également parfaits contre les allergies aux acariens. Les garnissages naturels les plus connus et faciles à trouver sont :

  • La plume : Issue du surcyclage et provenant d’oie ou de canard non vivants, elle donne rebond, souplesse et fermeté à votre oreiller.
  • Le duvet : De même origine que la plume, c’est un garnissage noble. Il apporte le côté moelleux et gonflant si appréciable pour faire un bon dodo.
  • Le bambou : Ce n’est pas un garnissage, il sert principalement à concevoir l’enveloppe des oreillers ergonomiques en mousse grâce à ses vertus respirantes. Le bambou est élastique et apporte donc du confort pendant la nuit de sommeil. Il neutralise les mauvaises odeurs.
  • La soie : Il s’agit souvent de soie de mûrier, qui apporte des propriétés thermiques intéressantes : fraîcheur en été et chaleur en hiver. L’oreiller en soie est moelleux mais si vous souffrez de douleurs, il ne vous apportera pas le soutien nécessaire.

Il en existe d’autres, moins connus, mais pouvant constituer des alternatives :

  • Le latex naturel : Le latex naturel est très flexible. C’est pourquoi il est souvent utilisé comme matière première pour l’oreiller à mémoire de forme. Ergonomique, il réagit immédiatement à la pression de la tête et de la nuque et promet ainsi un sommeil réparateur toutes les nuits.
  • Les céréales : Le millet, l’épeautre ou encore le sarrasin peuvent servir à fabriquer des oreillers grâce à l’enveloppe de leurs graines. Le résultat : des oreillers bio, vegan qui soulagent les éventuelles douleurs aux cervicales tout en s’adaptant à la cambrure de la nuque. Malheureusement les céréales n’offrent pas le moelleux de la plume.
  • Le crin de cheval : la fibre de crin est souvent enduite de latex pour pouvoir être utilisée comme garnissage. Elle apporte de la fermeté et une certaine élasticité à l’oreiller, ce qui donne un excellent rebond. Il s’agit d’un garnissage écologique et plutôt haut de gamme.
  • Le noyau de cerise : Il s’agit plutôt d’une alternative à un simple coussin plus qu’à un oreiller. Rempli de noyaux de cerises nettoyés et séchés, le coussin capte la température. Il constitue ainsi une bonne alternative bien-être à la bouillotte pour réchauffer un lit ou soulager des tensions lombaires.
  • Le liège : Issu des troncs du chêne-liège, le liège servant à garnir les oreillers est traité puis transformé en fins granulés qui constituent une matière homogène, compacte, anti-transpiration pour un soutien plutôt ferme.

Côté oreiller synthétique, plusieurs choix s’offrent au dormeur côté garnissage. L’oreiller en polyester, l’oreiller en mousse viscoélastique autrement appelé oreiller à mémoire de forme ou même l’oreiller en gel dit oreiller rafraichissant. En fonction de votre budget et de vos attentes, les oreillers synthétiques sont une option intéressante. A noter toutefois que le garnissage d’un oreiller synthétique, lavable en machine, peut s’altérer plus ou moins rapidement après lavage ou une certaine utilisation. La répartition sera moins uniforme sous l’enveloppe, ce qui risque d’amoindrir la qualité de votre sommeil. C’est la raison pour laquelle les oreillers synthétiques ont une durée de vie deux fois moindre que celle des oreillers naturels. Si vous recherchez un oreiller hypoallergénique parce que vous êtes sujet aux allergies, orientez-vous donc plutôt vers l’achat d’un oreiller naturel. Nous ne pouvons que vous recommander également ce type d’oreiller si vous êtes sujet à l’apnée du sommeil. Grâce à ses vertus thermorégulatrices, il vous évitera de trop transpirer. L’oreiller en duvet garantit aussi un excellent moelleux. Vous avez besoin d’un bon maintien de la tête ? Orientez-vous vers l’oreiller en plumes ou l’oreiller bambou ergonomique.

Quelle taille pour son oreiller ?

La bonne taille à choisir dépend principalement de votre position pendant la nuit mais aussi de votre morphologie et de la taille de votre lit. Les tailles les plus répandues sur le marché français sont les coussins carrés en 60x60 et 65x65 mais l’oreiller rectangulaire, disponible en 50x70 principalement, séduit de plus en plus. En effet, pour le dormeur sur le ventre qui a tendance à être anxieux et a des difficultés à s’endormir le soir, l’oreiller américain est plus optimal pour éviter une éventuelle sensation d’étouffement. Les personnes de grande taille dormiront elles aussi mieux avec un oreiller rectangulaire. Il évitera à leurs pieds de dépasser du matelas. A l’inverse, si vous possédez un lit pas très large, il est plus judicieux de choisir un oreiller carré. Ce dernier sera moins encombrant. Quelle que soit la taille d’oreiller que vous achetez, recouvrez ce dernier avec une taie aux mêmes dimensions, assortie au linge de lit pour un ensemble harmonieux.

Pourquoi opter pour un oreiller français ?

Choisir son oreiller auprès d’une marque française, c’est participer à la valorisation des entreprises et du savoir-faire artisanal français. C’est aussi s’assurer d’un produit de qualité fabriqué dans des ateliers avec passion comme le fait la Manufacture Castex depuis des générations. Cela permet aussi de réduire l’impact environnemental. Tous les oreillers Castex possèdent le label Okeo-Tex 100, gage de qualité, de neutralité pour la santé et pour l’environnement et preuve de l’attention particulière portée à la sélection des fournisseurs de plumes, duvet, et à la fabrication des produits.

A découvrir